webleads-tracker

6 façons de gérer les risques et la réflexion de son équipe projet

6 façons de gérer les risques et la réflexion de son équipe projet

equipeprojet

Une bonne équipe et une équipe performante visant à atteindre ses objectifs. Pour cela, voici quelques manières simples de gérer la réflexion de son équipe ainsi que les risques pouvant s’en découler.

On a toujours des leaders et des suiveurs, c’est un peu ce qui forme une équipe. Les personnes du projet ayant la position de leader sont plus susceptibles d’imposer leurs décisions que les autres. Ils ont également un pouvoir d’influence bien plus élevé que le reste de l’équipe. Une prise de risque est faite en équipe c’est pourquoi il est important que chaque membre de l’équipe s’écoute sans s’influencer.

Comment gérer facilement la réflexion d’une équipe ? Comment y gérer la prise de risque ?

1. Un défenseur
Oui, il vous faut quelqu’un qui puisse être en position de défendre l’indéfendable. Comment ? En trouvant des preuves, des alternatives, des logiques différentes, de nouvelles perspectives… Dans le but d’éviter tout conflit, tout risque, toute perte de confiance et surtout d’avancer sur le bonne voie avec l’ensemble de l’équipe.

2. Un défenseur différent
Oui, cela doit tourner, chacun doit prendre, à tour de rôle, la position du défenseur pour éviter qu’il y en ai un seul qui soit « l’insupportable », « le jamais content ». En changeant à chaque fois, il n’y aura pas de porteur de chapeau négatif et l’équipe pourra davantage s’endurcir de jour en jour.

3. Ne pas s’imposer en tant que leader
Oui, très important, il ne faut pas se positionner comme étant un « leader » et imposer ses choix, ses décisions et ses préférences. Le but est de casser ce schéma du leader – suiveurs qui tire vers le bas une équipe projet. L’influence d’un leader peut avoir des conséquences sur les choix dans un projet, il est facile d’être influencer par les initiatives du leaders ce qui enclenche malheureusement, un manque de prise de décision par les autres membres de l’équipe projet.

4. Diviser son équipe en deux/plusieurs groupes
Oui, en divisant votre équipe projet vous allez encourager les membres du projets à donner davantage de décisions, chacun aura des manières de penser différentes et peut-être même des choix complémentaires. Plus il y a d’arguments pertinents plus le projet atteindra sa finalité.

5. Renouvellement l’équipe projet avec de nouveaux membres
Oui, qui dit nouvelles personnes dit nouvelles idées ! Un nouveau membre sera humble, ne connaîtra pas les façons de travailler de chacun, et apportera une « touche de fraîcheur » au bon fonctionnement de l’équipe. En posant des questions, ils pourront même soulever des risques ou des tendances qui ne fonctionneront pas. Cela apportera à la fois de la diversité d’idées, des façons de penser différentes et de nouvelles compétences !

6. Proposer un retour d’expérience projet
Au milieu ou la fin d’un projet, mettez en place une sorte de boîte à idées qui sera plutôt une boîte à arguments afin d’avoir un retour d’avis de chacun des membres de l’équipe projet anonymement. Cela permet de s’exprimer sans craintes, de comprendre ce qui est aller ou non, et surtout d’améliorer l’atmosphère de travail pour les projets à venir. C’est connu, l’honnêteté paye !

Une bonne équipe projet est une équipe soudée avec une parfaite entente, pour travailler dans un bon climat de travail il suffit de s’écouter les uns les autres, d’avancer ensemble, d’échanger ses compétences et de s’aider.